Articles  |   25-01-2020

Pourquoi la méthode Agile est-elle la meilleure pour le virage numérique?

Pourquoi la méthode Agile est-elle la meilleure pour le virage numérique?

Si vous planifiez ou commencez un projet de virage numérique, la façon dont le projet sera mené peut avoir une très grande influence sur les résultats.

 

Pour choisir la bonne méthodologie de projet, la principale variable à considérer est la réponse à cette question: Savez-vous tout (100%) ce qui peut être fait pour rendre votre organisation plus productive, efficace, orientée client, etc?

 

La réponse est non.

 

Vous ne savez pas tout personne ne peut savoir tout ce que le virage numérique peut apporter à une organisation. Il y a trop de possibilités.

 

Cette question et sa réponse nous indiquent la direction quant à la méthode à choisir pour ce type de projet: Agile.

 

Pourquoi Agile? Parce que vous apprenez pendant que vous implémentez

Le virage numérique peut affecter pratiquement la totalité des opérations de votre organisation:

  • Les processus de collecte et d’archivage d’information.
  • Les processus de création d’information et de documents.
  • Les processus de partage d’information entre équipes, départements et systèmes.
  • L’expérience client, partenaire ou employé.
  • Etc. Etc. Etc.

 

Puisque les possibilités sont si grandes, il est pratiquement impossible de tout planifier et d’obtenir un résultat optimal. Au fur et à mesure que votre organisation travaille à son virage numérique, elle apprendra inévitablement de nouvelles choses et aura de nouvelles idées qui pourraient être bien meilleures que ce qui avait d’abord été envisagé:

  • « Plutôt que de se concentrer sur les processus A, on devrait vraiment se concentrer sur le processus B, l’impact va être beaucoup plus grand. »
  • « Je ne savais pas qu’on pouvait faire ça?! On devrait faire la même chose tout de suite pour le processus C. »
  • « Vous pouvez intégrer ceci avec ça?! Wow! On perd des heures et des heures là-dessus toutes les semaines. Nous avons besoin de cette intégration. »
  • Etc. Etc. Etc.

 

En utilisant la méthodologie Agile, plutôt que Waterfall, votre projet sera caractérisé par:

  • Une communication constante durant tout le projet.
  • Une collecte de requis en ordre logique et continu.
  • Des tests utilisateurs réguliers marquants les différentes étapes du projet.
  • Vous pourrez tirez profit des apprentissages et connaissances résultants des éléments mentionnés ci-dessus pour améliorer votre prise de décision à chaque étape.

 

La méthode Agile pour le Virage numérique

 

Ce processus permettra à vos équipes, votre organisation et vous de:

  • Implémenter rapidement de nouvelles idées.
  • Apprendre tout aussi rapidement de chaque implémentation.
  • Faire des tests d’acceptation utilisateur pour valider chaque livrable ou sprint, réduisant ainsi les risques du projet.

 

Avec ces apprentissages en cours de route, vous pouvez:

  1. Faire des ajustements aux différentes implémentations.
  2. Changer l’ordre de priorité des livrables.
  3. Ajouter des nouveaux items au projet.
  4. Etc. Etc. Etc.

 

Évitez la méthode Waterfall… ça ne va tout simplement pas se passer comme prévu

Inversement, en utilisant la méthode Waterfall par laquelle la portée du projet et les détails sont déterminés puis implémentés en bloc, toutes les décisions importantes sont prises en  début de projet, soit le moment où vos connaissances sont les plus limitées. Votre projet sera caractérisé par:

  • De la communication en début de projet où les parties prenantes tentent de tout décider au moment où elles en savent le moins.
  • Une collecte de requis faite d’un coup et où les décisions sont prises avec des perspectives très limitées.
  • Des tests utilisateurs effectués en bloc à la toute fin, et où il sera trop tard pour corriger le tir.
  • Vous ne pourrez tirez profit des apprentissages et connaissances résultants des tests utilisateurs, puisqu’ils se déroulent à la toute fin. Maintenant que vous en savez plus, vous aimeriez ajuster le tir sur le projet. Malheureusement, la plupart des décisions ont été prises il y a longtemps et avec moins d’informations.

 

N'utilisez pas la méthode Waterfall pour votre Virage numérique

 

Par conséquent, votre projet est très susceptible de rater la cible en:

  • Obtenant des résultats moindres que si vous aviez utilisé la méthode Agile.
  • Obtenant des résultats qui ne reflètent plus vos objectifs organisationnels (considérant la vitesse à laquelle les entreprises et les marchés changent).
  • N’atteignant pas les objectifs initiaux, puisque le niveau de connaissances utilisé pour définir la portée et les détails du projet n’était pas suffisant ou manquait de vision.

 

Ces problèmes sont fréquents, presque inévitables, lorsque des organisations utilisent la méthode Waterfall en virage numérique.

 

Prenez de meilleures décisions, à chaque étape

Être Agile vous permet de prendre des décisions plus éclairées en vous basant sur un apprentissage en continu fait au rythme d’un grand nombre de petites implémentations, tout au long de votre virage numérique.

 

Commencez par ce qui est le plus évident, facile à implémenter, facile à modifier et qui ne pose aucun risque pour votre projet. Petit à petit, vous en apprendrez plus sur toutes les autres possibilités qui s’offrent à vous. Ceci vous permettra d’ajuster, de modifier, de changer les priorités et d’améliorer les éléments restants de votre projet.

 

Le graphique ci-dessous compare les méthodes Agile et Waterfall en fonction des apprentissages et du niveau de connaissance faits en cours de projet.

 

Agile vs. Watefall et le Virage numérique

 

Agile se caractérise par de courts cycles d’implémentations et de tests d’acceptation utilisateurs, ce qui permet d’expérimenter et d’apprendre de façon accélérée, améliorant ainsi la prise de décisions. En revanche,  l’équipe projet qui utilise Waterfall détermine tout, puis met des œillères jusqu’à la fin du projet, ce qui augmente considérablement les risques de rester coincé avec de mauvais résultats.

 

Même en Agile, réduisez les risques associés aux aspects structuraux de votre projet

Évidemment, Agile ne veut pas dire improvisation. Certains aspects structuraux de votre virage numérique, tel que le choix d’une plateforme ou d’une architecture, peuvent exiger un engagement prédéterminé à long terme en dehors du processus Agile. Mais pour le reste de votre projet, soyez Agile.

 

Considérant la vitesse à laquelle le monde des affaires change  — et la vitesse à laquelle le monde numérique évolue pour multiplier les possibilités offertes aux entreprises vous pouvez même assumer que la plateforme ou l’architecture la plus agile (c’est-à- dire échelonnable, flexible et polyvalente) est probablement la meilleure solution pour le futur de votre organisation.

 

Longueur des sprints?

Toute conversation  sur Agile mène irrémédiablement à des discussions plus techniques portant sur la longueur des sprints ou d’autres aspects de la méthodologie. Pour un projet de virage numérique, il n’y a pas de gabarit parfait de règles à suivre. Pourquoi? Parce que les projets sont extrêmement différents les uns des autres.

 

Par exemple, en prenant des projets impliquant le CRM de Salesforce, on voit rapidement à quel point la portée peut varier:

 

  • Scénario 1: Si vous créez des champs personnalisés dans des objets standards, ou même des objets personnalisés simples, l’implémentation pourrait être prête pour des tests d’acceptation utilisateurs en une journée ou quelques jours. Inutile d’attendre la fin d’un sprint de 2 semaines pour faire ces tests.
  • Scénario 2: Si vous créez un connecteur entre Salesforce et une application tierce, vous pouvez utiliser des sprints traditionnels de 2 ou 4 semaines et avoir besoin de plusieurs sprints avant que le connecteur soit prêt pour des tests d’acceptation utilisateurs.

 

Agile… c’est plein de bon sens

Dans certains cercles professionnels, l’Agile est vécu comme une religion, avec des règles strictes et des grands prêtres qui prêchent ces règles avec la ferveur des convertis. Vous n’êtes pas obligé d’aller aussi loin.

 

Pour les projets de virage numérique, vous pouvez vous servir d’Agile comme d’une approche basée sur le bon sens, où:

 

  • Les risques associés aux éléments structuraux sont réduits dès le début.
  • Les éléments à faible risque et dont l’implémentation est facile sont priorisés pour vous aider à visualiser le changement, joueur avec ce changement et apprendre de ce changement aussi rapidement que possible.
  • Les décisions et éléments d’implémentation restants au projet bénéficient de tout ce qui a été appris précédemment.
  • En cours de route, des ajustements et changements aux priorités peuvent être faits en fonction de ce qui a été appris.

 

C’est du gros bon sens, mis en application grâce à la méthodologie Agile.

Select your currency
USD United States (US) dollar
EUR Euro